De responsable syndical à consultant en QVT, parcours d’un militant

Julien Godefroy n’aurait jamais pensé il y a quelques années se passionner pour les questions relatives à la qualité de vie et à la santé au travail. Il fait pourtant partie des diplômés de la première promotion du DU QVT de l’université Jean Jaurès à Toulouse.
C’est par son parcours de syndicaliste au sein du Groupe La Poste qu’il a découvert d’autres pans de son entreprise et qu’il est aujourd’hui consultant, tout en restant militant.

De conseiller bancaire à responsable du Pôle Santé

Julien_godefroy_responsable syndical CFE CGC_DU QVT Toulouse

Julien Godefroy, responsable syndical CFE-CGC a obtenu un DU en qualité de vie au travail à l’université.

En 2004, Julien Godefroy devient conseiller bancaire à la Banque Postale après un BTS technico-commercial. Un parcours qu’il va suivre pendant six ans jusqu’à ce qu’il s’intéresse à la nouvelle politique de qualité de vie au travail de la direction. En désaccord avec les orientations prises et les actions mises en œuvre, il veut agir et se rapproche des organisations syndicales. A partir de ce moment, il devient militant actif : de deux jours par semaine pendant près de deux ans, son engagement l’amène à devenir permanent syndical en 2010.

Secrétaire de CHSCT au niveau de l’instance régionale, élu au comité technique et à la commission consultative paritaire, Julien est ensuite représentant syndical CFE-CGC au niveau du Groupe La Poste en région Midi-Pyrénées. Actif aussi dans l’union départementale de son syndicat, il monte rapidement en compétences : en 2016, il devient responsable du pôle Santé au travail de la CFE-CGC Occitanie et siège notamment au comité régional d’orientation des conditions de travail (Croct*).

____________

Consultez les offres de formation SSCT pour les élus du CSE

____________

Dans l’entreprise, je suis connu comme le loup blanc

Réfléchissant sur sa progression et sa spécialisation dans les sujets relatifs à la QVT, Julien Godefroy s’interroge alors sur ses motivations et son avenir. Conscient que ses mandats ne dureront pas indéfiniment, il sait aussi que s’il voulait revenir à son métier d’origine de conseiller bancaire, cela ne poserait pas de problème. Pourtant, pendant toutes ces années de militantisme et de spécialisation progressive dans la santé au travail, Julien Godefroy a découvert le monde des ressources humaines, de la réalité de la gestion du personnel, des enjeux d’une entreprise… C’est vers ce milieu professionnel-là qu’il souhaite désormais aller.

« On parle beaucoup de valorisation des compétences des mandatés depuis quelques années. Mais à la Poste, même si je démontre que j’ai les compétences pour travailler dans les RH, je suis connu comme le loup blanc ! Sur un même territoire, on ne peut pas défendre les dossiers des salariés un jour et le lendemain se retrouver de l’autre côté » explique-t-il, lucide.

 

Élus du personnel, RRH, dirigeants, ensemble en formation

Julien Godefroy, à la recherche d’un projet d’avenir, se renseigne donc, notamment du côté de la faculté de Toulouse et découvre qu’un nouveau diplôme universitaire sur la QVT vient d’être créé à l’université Jean Jaurès. Ouvert à un large public et notamment aux représentants du personnel, il nécessite d’avoir déjà un bac +3 ou bien une expérience significative. Il peut être suivi en formation initiale, en formation continue ou bien s’obtenir par une VAE (validation des acquis de l’expérience). A défaut d’un niveau Licence, le parcours syndical de Julien est suffisamment riche pour pouvoir postuler en formation continue. Sa DRH le soutient dans sa démarche et accepte de financer sa reprise d’études « très orientée métier », en parallèle de son mandat.
Un à deux jours par semaine, pendant un semestre, il va suivre les 125 heures de cours à l’université avec 14 autres candidats au diplôme, aux profils divers : responsables des ressources humaines, dirigeants, responsables qualité. « C’était super : on avait tous à gagner à avancer ensemble ! »

 

____________

Consulter les offres de formation en Négociation d’accords d’entreprise

____________

Les militants doivent valoriser ce travail qu’ils font dans l’ombre

L’année s’écoule rapidement et après les cours, le second semestre du cursus est consacré à la rédaction du mémoire. Enfin, en juin 2018, Julien Godefroy obtient son DU Qualité de vie au travail (niveau 1 Master). Désormais, il partage son temps entre son activité de responsable syndical à La Poste et une activité de consultant indépendant spécialisé en QVT. « Le fin mot de l’histoire, précise-t-il, c’est que ce diplôme, s’il me sert personnellement bien sûr, me donne l’occasion de propager l’idée, auprès de mes collègues syndicalistes, qu’ils doivent penser à prendre leur avenir en main et à valoriser ce travail, qu’ils font dans l’ombre la plupart du temps ».

 

Philippine Arnal-Roux

 

* Placé auprès du préfet de région – et par délégation auprès du directeur régional de la Direccte, le Croct participe à l’élaboration des orientations de la politique de santé et de sécurité au travail et d’amélioration des conditions de travail au niveau régional.