« Avec la certification, je vais pouvoir transférer mes compétences dans un métier »

Arnaud Bossard est entré en syndicalisme récemment, mais a progressé vite et a incontestablement acquis des compétences spécifiques à ses missions. La certification dédiée aux mandatés dont il a bénéficié, lui permet aujourd’hui de songer à préparer son avenir post-mandat.

Arnaud Bossard_article_certifcation mandateEmbauché chez Enedis, ex-EDF en 1997, avec un bac S, Arnaud Bossard ne s’est syndiqué qu’il y a trois ans, à la faveur d’élections professionnelles. Aujourd’hui il est élu en comité d’établissement régional, au comité central d’entreprise d’Enedis et il est membre du comité de groupe France d’EDF.

Une expérience en syndicalisme riche et valorisable

Quand on lui propose de se présenter comme représentant du personnel, il saute sur l’occasion : « J’avais justement l’impression d’avoir fait le tour de mon métier de technicien. J’ai successivement tenu les postes de releveur de compteur, technicien réseau, technicien clientèle, d’exploitation, programmateur des travaux, puis manager au service de préparation d’accès aux ouvrages. J’étais en recherche d’autre chose et le syndicalisme m’a ouvert la voie » explique-t-il sans complexe.

Appartenir à une équipe et contribuer à orienter la stratégie du syndicat sur la région ; parvenir à un juste équilibre entre les intérêts de l’entreprise et ceux des salariés ; négocier, influer, manager… Voilà ce qui motive Arnaud Bossard. Aussi a-t-il rapidement fait ses armes dans la défense des intérêts des salariés. Toujours à l’affût de projets pour l’avenir, quand l’annonce lui a été faite de la création d’une voie de valorisation de ses compétences acquises dans le cadre de ses mandats, il n’a pas hésité : ses deux années d’engagement étaient suffisamment riches en expérience pour pouvoir prétendre à une reconnaissance concrète.

Après les compétences de mandaté, valoriser mon expérience de manager

« A 44 ans, j’ai encore une carrière assez longue à faire et à un moment donné, il faudra probablement repasser par la case entreprise. Je suis détaché à 100 % de mon poste de travail depuis deux ans et dans ces cas-là, on a tendance à s’éloigner du quotidien des salariés. C’est pourquoi, en valorisant les compétences que j’ai développées au cours de mes mandats et en bénéficiant de la « transférabilité » du certificat obtenu, je pourrai les faire reconnaître hors contexte syndical, pour évoluer professionnellement » explique le syndicaliste, confiant. Il a donc choisi de préparer le CCP « animation d’équipe », pour, à terme, obtenir le titre professionnel complet de « Gestionnaire de petite et moyenne entreprise », qui équivaut à un BTS (bac +2).

Le dispositif d’accompagnement de l’Afpa a fait prendre conscience de la réalité de ses compétences à Arnaud Bossard : « On ne se rend pas compte de tout ce que l’on acquiert au fil de l’eau » rappelle-t-il. En tant que délégué du personnel et délégué syndical, il a assisté les salariés en détresse et il a défendu leurs intérêts face à l’employeur. Via le comité d’entreprise et le CHSCT, il a appris à analyser, à synthétiser, à demander des précisions, à « discuter » avec la direction et à « ajuster » autant que possible les mesures prises. Puis il a développé le savoir-faire pour transmettre et expliquer aux salariés les enjeux et les décisions prises et « veiller à ce que tout soit clair pour tout le monde ».

Poursuivre jusqu’au diplôme complet

Au CCE et au comité de groupe, il faut à nouveau comprendre, analyser les informations reçues et la stratégie adoptée par l’employeur pour tenter ensuite d’influer sur les choix finaux. Au sein du syndicat régional, Arnaud Bossard participe à l’élaboration du plan d’action syndical annuel. Il négocie les accords et participe à la mise en place du plan de réorganisation des métiers de l’entreprise. Parmi ces expériences, le mandaté a choisi trois exemples concrets d’actions qu’il a réalisées pour décrire son « travail ». Etape par étape, il explique les compétences et qualités qu’elles lui ont permis de mobiliser et qui correspondent à celles requises dans le CCP transférable.

Pour Pascal Chamouleau, président du syndicat Enedis-GrDF de la région Pays de la Loire, Arnaud a incontestablement acquis des compétences en management d’équipe, en négociation, en organisation, en défense des intérêts individuels et collectifs. « Il a su prendre de la hauteur par rapport à sa situation » relève-t-il.

A présent, avec son certificat « management d’équipe » en poche, Arnaud Bossard veut poursuivre par six mois de formation en présentiel pour compléter ses acquis par des connaissances en comptabilité, gestion et marketing et obtenir le titre professionnel, équivalent d’un BTS, dans sa totalité.

Philippine Arnal-Roux

 

A voir :

Les vidéos-portraits de trois mandatés qui ont obtenu leur CCP transférable.

La vidéo de présentation du dispositif d’accompagnement pour la certification des mandatés syndicalistes et représentants du personnel

La vidéo sur l’intérêt de faire reconnaître vos compétences de mandatés.