« J’ai compris que je devais penser à l’après-mandat » Philippe, trésorier CE

Philippe Michaud, trésorier de CE, a obtenu son certificat de compétences professionnelles en négociation commerciale à l’issue d’un parcours de validation de ses acquis de mandaté. Il est parmi les premiers à bénéficier de la création, en juin 2018 de la certification dédiée aux mandatés. Il est prêt à préparer son après-mandat.

Philippe_Michaud mandaté tresorier CE Fleury Michon« J’ai 42 ans, je suis mandaté et détaché à 100 % de mon poste de travail, alors quand j’ai vu le contenu des ordonnances Macron et leurs conséquences, j’ai compris que tôt ou tard, je devrais revenir dans mon poste de travail. » Dès qu’il a été informé de la création du dispositif d’accompagnement des mandatés pour valoriser leurs compétences, Philippe Michaud s’est porté candidat. « Mon mandat peut s’arrêter aux prochaines élections, je dois préparer mon avenir. »
En deux mois, il a suivi plusieurs ateliers animés par des conseillers de l’Afpa, pour construire son dossier et son argumentaire en vue de passer devant le jury. Son objectif : démontrer que les compétences qu’il a acquises durant ses mandats sont transférables dans un poste de travail identifié. Pour sa part, il a choisi de se préparer à l’examen d’obtention du certificat de compétences professionnelles (CCP) « Prospection et négociation commerciale ».

« J’ai rapidement mesuré mes lacunes, alors je me suis formé »

Titulaire d’un BTS maintenance industrielle, Philippe est en poste depuis 2008 au siège de Fleury Michon, en Vendée, en tant que technicien de maintenance. Il est élu successivement et simultanément délégué du personnel, puis au comité d’entreprise et au CHSCT. « Au fil des réunions, j’ai rapidement mesuré mes lacunes. Je me suis donc formé pour être à jour des droits et devoirs de chacun, pouvoir négocier, etc. J’ai la chance d’être dans une entreprise favorable à la formation des IRP, je n’ai donc eu aucune entrave pour m’améliorer dans mes mandats et j’ai suivi toutes les formations nécessaires, en droit, en comptabilité, en informatique, etc.

Infos et contenus sur la certification des mandatés

Impossible, après plusieurs années, de revenir dans un travail très technique

De mandat en mandat, Philippe cumule les engagements syndicaux et reçoit en parallèle de plus en plus de reproches de ses collègues qui subissent les conséquences de son absence. En proposant à son responsable hiérarchique d’alterner des semaines complètes de mandat et de travail, il résout, en bonne intelligence, le problème et le service arrive à mieux s’organiser. Cependant, en 2015, en entrant au bureau du syndicat départemental, puis en devenant son secrétaire adjoint, Philippe est détaché à 100 % et se consacre totalement à ses mandats. « Avec les ordonnances, la limitation du nombre d’élus et de la durée des mandats, j’ai compris qu’il fallait que je commence à penser à l’après-mandat. Or, j’ai quitté un travail très technique il y a quelques années déjà, et sans mise à jour régulière il est très difficile de le réintégrer. »

La négociation commerciale, c’est dans cela que je m’épanouis

philippe_certification_mandates

Visionnez le vidéo-reportage sur Philippe que nous avons réalisé pour le ministère du travail et lisez l’article associé sur le site officiel.

Quelques mois après, début 2018, Philippe reçoit un mail de la secrétaire régionale de son syndicat, en Pays de la Loire, l’informant qu’un nouveau dispositif pilote va se mettre en place dans la région dans le but d’aider les mandatés en entreprise à valoriser leurs compétences par une certification officielle, et potentiellement à se reconvertir. « C’était pour moi. Je n’ai pas hésité. Au cours d’un entretien avec une conseillère d’orientation de l’Afpa, on a confirmé ensemble que le certificat qui me correspondait était celui de ‘’Prospection et négociation commerciale’’, car c’est dans la négociation que je m’épanouis ». Philippe intègre donc les ateliers (lire l’article qui présente les ateliers du dispositif) avec quatre autres mandatés ligériens. Il est le seul à avoir choisi ce certificat de compétences professionnelles (ou CCP). Les autres syndicalistes se tournent plutôt vers « Assistance à la mise en place d’un projet », « Médiation sociale » ou « Encadrer et animer une équipe », des compétences également récurrentes chez les mandatés.

J’utiliserai mes heures de DIF/CPF pour obtenir le titre professionnel complet

Les ateliers lui permettent de mûrir son projet, de réfléchir et d’écrire noir sur blanc toutes les tâches qu’il a réalisées jusqu’à présent et qui pourront justifier du fait qu’il a bien acquis des compétences correspondantes au CCP choisi. Ensuite, il doit étayer et argumenter pour démontrer au travers de situations qu’il a vécues. Le passage devant un jury composé d’un professionnel et d’un mandaté clôture le parcours. C’est ce binôme qui va décider si Philippe est bien capable de transférer ses compétences de son mandat vers un poste de travail.
Et pour la suite ? « Le DRH me permet de suivre un technico-commercial de l’entreprise pendant deux jours et apprécie mon initiative. Ce certificat n’est que le début, explique Philippe. Pour atteindre le titre professionnel complet de « Négociateur technico-commercial », je dois obtenir un second certificat*. Je prévois d’utiliser pour cela mes heures de DIF, avant 2020, et compléter par mon CPF. Ensuite, je serai prêt pour ma reconversion ! »

*Les CCP obtenus dans ce cadre par les mandatés, pour être utilisables dans le cadre d’une poursuite d’obtention d’un titre professionnel, doivent faire l’objet d’une demande d’équivalence avec le CCP correspondant du titre visé. Cette demande doit être adressée au service compétent de la Direccte qui a délivré le certificat.  Consultez l’arrêté du 18 juin 2018 relatif aux modalités d’équivalences.

Philippine Arnal-Roux