« La certification, c’est une opportunité à saisir » Solange, DP

Investie en syndicalisme depuis près de 20 ans, Solange Huguet est l’un des premiers mandatés en France à avoir décroché un certificat de compétences professionnelles. Ce CCP reconnaît les qualités qu’elle a développées pendant toutes ces années en défendant les droits des salariés. La certification est une nouvelle voie de reconnaissance officielle et une première étape vers une évolution professionnelle. 

Solange_Huguet déléguée du personnel mandatée certifiée« Syndicaliste, ce n’est pas un métier » lance Solange Huguet qui a pourtant passé une bonne partie de sa vie à représenter ses collègues et à négocier pour améliorer leurs conditions de travail. Le déclic se fait en 1997 avec un problème d’heures supplémentaires non payées aux salariées du supermarché qui l’emploie. C’est le début d’un engagement qui va durer près de 20 ans.

Un bilan de compétences à 50 ans pour préparer son avenir

D’abord élue déléguée du personnel, puis suppléante au CE de l’association d’aide à domicile qui l’emploie désormais, elle devient ensuite membre du bureau de son syndicat départemental dans lequel elle s’investit au moins un jour par semaine. « Je me suis aperçue que j’avais une bonne capacité d’assimilation. Je me suis intéressée puis spécialisée dans les conventions collectives des secteurs médico-sociaux du privé et je suis devenue la « veille » dans ce domaine pour mon syndicat départemental. » Solange Huguet devient ainsi négociatrice au niveau national pour sa branche professionnelle, et en parallèle, en Loire-Atlantique, elle évolue jusqu’au poste de secrétaire du syndicat santé-sociaux local. Elle passe de plus en plus de temps au service de la défense des droits des salariés, tout en continuant à travailler le week-end comme auxiliaire de vie sociale.

Pourtant, en 2014, alors qu’elle vient de fêter ses 50 ans, elle fait le point, songe à changer de vie et se lance dans un bilan de compétences. « Il m’a révélé des qualités pour devenir assistante juridique ou responsable de secteur et la possibilité d’entamer un cursus de formation à plein temps de 10 mois… Mais je ne me suis pas sentie prête à abandonner tout d’un coup. » Alors, début 2018, quand le mail qui lui annonce la création d’une certification dédiée aux mandatés lui parvient, elle se présente sans hésiter à la réunion d’information collective. Puis elle passe un entretien avec une psychologue du travail de l’Afpa, qui confirme l’adéquation de son profil. Elle se lance donc dans l’aventure et dans le dispositif d’accompagnement des mandatés vers l’obtention de certificats de compétences professionnelles.

Identifier ses compétences de mandaté, transférables dans un poste de travail

L’entretien avec la psychologue et conseillère d’orientation de l’Afpa, lui permet dans un premier temps de déterminer le CCP qui lui convient le mieux, par rapport à ses qualités, à ses acquis de mandatée et à son projet professionnel. Elle choisit donc de préparer l’examen au certificat de compétences professionnelles « suivi de dossier social en entreprise » pour viser le titre professionnel de « Gestionnaire de paie ». Un diplôme de niveau bac +2.

Ensuite, au fil d’ateliers organisés et animés par des conseillers de l’Afpa, sur environ cinq semaines, avec d’autres mandatés ligériens, elle revient sur son expérience, identifie les compétences qu’elle a développées et qu’elle pourra transférer dans un poste de travail. « Je devais trouver et présenter une situation vécue dans mon mandat pour illustrer et étayer d’une part que j’avais bien acquis les compétences requises dans le CCP, d’autre part que j’étais capable de les transférer dans une activité professionnelle. »
Solange a choisi deux situations pour répondre aux exigences du certificat. La première consistait à décrire la rencontre avec un salarié venu s’informer à la suite d’un problème rencontré avec son employeur. En tant que déléguée du personnel, elle devait constituer le dossier de défense du salarié. La deuxième décrivait l’accompagnement et le suivi d’un salarié concerné par une procédure de licenciement. « Le plus difficile pour moi a été de rédiger un argumentaire. Mais au final, ce travail de réflexion est vraiment valorisant : on se rend compte que l’on sait faire beaucoup de choses ! »

Le dispositif de certification : une opportunité à saisir pour tous les mandatés

Pour pouvoir travailler à ce projet, Solange a bénéficié de l’aide du secrétaire adjoint de son syndicat qui l’a remplacée par intérim durant la période de certification. C’est ensuite pendant son temps personnel qu’elle poursuit réflexion et travail de rédaction. « Pour combler mes lacunes dans certaines compétences requises dans le certificat, je me suis beaucoup documenté et j’ai longuement discuté avec des assistantes RH de l’Adar 44 où je travaille. Elles ont pris le temps de m’expliquer leur métier, elles m’ont rassurée sur mes propres compétences. » Sa production écrite terminée, motivée et confiante, Solange Huguet n’a plus eu qu’à préparer son oral face au jury.
Fin juillet 2018, elle a ainsi reçu, des mains d’un représentant de l’Etat, son certificat de compétences professionnelles de mandatée et la validation de son équivalence pour poursuivre dans le cursus classique. « Ce dispositif est une très bonne opportunité à saisir et je suis contente de l’avoir fait. Il permet de démontrer que tout ce que l’on a fait pendant ces années de mandaté, ce n’est pas pour rien » a déclaré, Solange, un peu émue, après avoir reçu le parchemin officiel.
A présent elle compte suivre une formation de quatre mois à temps plein pour préparer l’examen d’obtention au CCP qui lui manque pour décrocher le titre professionnel de gestionnaire de paie. Ensuite, elle passera à l’étape de recherche d’un nouveau poste correspondant à ces compétences reconnues.

 

Fiche d’identité
Age : 54 ans
Formation initiale : aucune, niveau brevet des collèges
Entreprise : Adar 44
Qualification : auxiliaire de vie sociale (accès par VAE en 2004)
Mandats actuels : secrétaire générale du syndicat départemental, déléguée du personnel, suppléante au comité d’entreprise, négociatrice pour la branche professionnelle médico-social
Temps de mandats : 85%
Objectif : préparer sa reconversion.
CCP obtenu : Suivi de dossier social en entreprise
Équivalence validée : CCP « Assurer la tenue et le suivi du dossier social de l’entreprise »Titre professionnel visé : « Gestionnaire de paie » niveau III
Solange doit obtenir 1 CCP complémentaire pour atteindre le titre complet :
CCP « Assurer la production de la paie et élaborer les données de synthèse »

Lire aussi :

Le portrait de Cyril Duval, l’un des premiers mandatés certifiés.
Certification des mandatés. Les étapes pour parvenir à une reconnaissance

 

Philippine Arnal-Roux