FESS. Ouvrir les fonds aux universités et aux grandes écoles ?

Dans leur rapport sur l’accompagnement de la dynamique du dialogue social, Jean-Dominique Simonpoli et Gilles Gateau proposent d’élargir le cadre de la formation syndicale, sociale et économique aux établissements de l’enseignement supérieur. A ce jour, seuls les IRT et les centres de formation syndicaux sont habilités à recevoir l’enveloppe de la FESS.

ISST_bourg la reine_Fess_formation économique sociale syndicale

L’institut des sciences sociales du travail de Bourg-la-reine fait partie du réseau de 10 instituts du travail en France, en charge de la FESS.

Les rapporteurs posent le constat que le dialogue social n’est que rarement enseigné aux managers et futurs dirigeants. Quant au congé de formation économique social et syndical, ils rappellent qu’il est exclusivement confié aux instituts du travail (entités universitaires) et aux centres de formation des organisations syndicales. En conséquence, ils suggèrent qu’en supprimant ce ‘monopole’, l’offre pourrait se développer plus facilement dans les grandes écoles et les universités…  Les responsables des formations syndicales concernés prendront acte pour l’avenir…
Dans leur recommandation n°4, les rapporteurs incitent ensuite les organisations syndicales à se pencher sur leurs programmes de formation au regard de la réforme des instances de représentation du personnel… Au cas où les confédérations n’y auraient pas déjà pensé !

Stimuler les formations au dialogue social dans l’enseignement supérieur

Dans la recommandation n°5, les rapporteurs proposent de réunir les acteurs de l’enseignement supérieur et de les inciter à créer des programmes autour du dialogue social à destination des managers et des représentants du personnel. C’est ignorer les différentes initiatives d’universités notamment (Paris-Dauphine, Sciences Po), le faible taux de remplissage de ces formations spécifiques – pourtant de qualité – et l’impératif de retour sur investissement qui n’est par conséquent pas au rendez-vous… D’où, en effet le peu d’offre disponible.
Sans proposer de solutions qui pourraient inciter les salariés et les employeurs à s’intéresser à ces formations, les rapporteurs passent à l’étape suivante en proposant de mettre en place un outil de recensement de l’offre de formation existante à destination des managers et des représentants du personnel sur les sujets de dialogue social, même si… Trouver une formation CE, existe déjà !

Ils insistent également sur le fait que le travail de l’Intefp autour de la création de formations communes doit rapidement être finalisé pour impulser le mouvement.

Philippine Arnal-Roux

Lire les deux autres volets de cet article :

Rapport Simonpoli-Gateau. Des recommandations qui aiguillonnent entreprises et syndicats

Dialogue social dans les branches. Soutenir les négociateurs de TPE-PME

Consulter le rapport Simonpoli-Gateau