Internet : un outil de communication syndicale efficace à s’approprier

Tenue d’un blog, vie et animation d’une page Facebook syndicale, investissement financier et humain dans un site d’informations syndicales… Les influenceurs internet syndicaux invités par Miroir Social ont partagé leurs expériences numériques : des initiatives portées par des personnalités et compétences militantes. 

Du syndicat Unsa des assistantes maternelles au nouveau syndicat Alternative Police, des responsables syndicaux férus de communication, mais loin d’être techniciens du web, ont démontré au cours d’une journée (21 juin) organisée par Miroir Social, l’intérêt et l’enjeu pour les syndicats de communiquer en ligne : réactivité, information accessible à tous, sensibilisation de toutes les générations de syndiqués et de non-syndiqués.

Innovation et syndicat : compatibles ?

picto ter1 coopérative syndicale CGTQui a dit que les syndicats n’étaient pas innovants en communication ? Rodolphe Helderlé, rédacteur en chef de Miroir Social a introduit la journée en présentant plusieurs initiatives remarquables de syndicats telles que le blog CCI Leaks (http://cfecgc-cci.blogspot.fr/) regroupant en réseau les CFE-CGC des réseaux consulaires, écoles de commerce, ports et aéroports ; les-eaux-troubles.net, site de la section syndicale de la CGT Veolia Water Information Systems ;  ceux de deux syndicats présents chez Accenture : cfdt-accenture.org et dclic-accenture.com. Tous ont été créés pour faciliter la circulation de l’information et des revendications auprès des syndiqués et de tous les salariés des établissements concernés.

 

L’expérience coopérative « TER1 »

Au-delà des sites de syndicats propres à une entreprise, Reference-syndicale.fr, site créé par l’Ugict-CGT (union générale des ingénieurs, cadres, techniciens de la CGT) a également développé TER1 (t3r1.fr), un réseau expérimental de coopératives numériques syndicales. Encore sous version Beta, cette plateforme réunit près de 140 sites d’organisations CGT de tous secteurs d’activité et toutes entreprises. Elle offre aux militants un espace formaté, un site dans le site, pour communiquer facilement et publier des articles, sans avoir besoin de connaissances techniques. En mettant à disposition de tous les syndiqués un outil collaboratif, à l’ergonomie et à l’esthétique très actuelle (bandeau d’images, gros pictos, navigation verticale et ‘responsive’ bien entendu), les créateurs de cette plateforme ont ouvert un nouveau champ d’expression, dans le but de « prolonger l’engagement syndical en ligne, en faire un espace militant », de mutualisation d’outils et d’expériences, peut-on lire dans le texte de présentation du site. Dans une sphère internet complexe, trop riche en informations, de tout poil et à la qualité variable, l’initiative mérite d’être relevée et suivie.


Imprimer les articles et les distribuer comme des tracts

Denis Garnier FO Santé

Denis Garnier, chargé de Santé et Sécurité au travail chez FO santé, formateur à l’Iprofop, tient un blog à destniation des personnels hospitaliers.

Denis Garnier, ancien élu du personnel dans le secteur hospitalier, secrétaire de CHSCT pendant 20 ans, responsable des questions de Santé et Sécurité au travail chez FO Santé, a développé des compétences en communication qui lui ont permis d’imposer son blog comme un véritable outil médiatique pour les militants de FO Santé (http://fo-sante.org). Tant et si bien que la fédération lui donne son aval pour la totalité des publications, le considérant comme l’un de ses sites et non plus comme celui d’un militant isolé. Denis Garnier est aujourd’hui formateur CHSCT pour les militants, toujours sur le terrain et partout en France. Une situation idéale pour observer l’état du secteur et fournir en informations et en réflexions, militants et non militants, au rythme d’un article par semaine, pas moins de 300 depuis 2011 (4 ans). « J’essaye de parler au nom des salariés hospitaliers et d’exprimer ce qu’ils ne peuvent pas dire, explique avec humilité le syndicaliste et communicant aguerri.  Je me suis spécialisé en SST (santé et sécurité au travail), je côtoie des scientifiques sur ce sujet et je tente de faire l’interface entre eux et le syndicalisme. Mon but est de rendre leur savoir accessible au plus grand nombre sur des sujets qui nous préoccupent : les horaires atypiques, le métabolisme, la chronobiologie, etc. ».

Le blog de Denis Garnier se révèle être de bonne qualité de contenu, publié avec régularité et pensé pour être utilisé par les militants au quotidien, notamment avec la possibilité de générer les articles en .PDF. et de les distribuer comme des tracts. Cela représente aussi un travail de longue haleine, un talent d’observateur, de rédacteur et de mise en forme pour que chaque article soit structuré de manière à être lu par tous et à plusieurs niveaux (avec plusieurs entrées de lecture).

 

Internet, un moyen d’informer et d’aider les militants

Philippe Boutrel et Véronique Michaud CFTC Thales

Pour Philippe Boutrel de la CFTC HP et Véronique Michaud de la CFTC Thales, internet est un support idéal pour le syndicalisme de services.

Difficile de contacter et de toucher tout un chacun quand les métiers sont nomades ou les travailleurs éparpillés géographiquement quant on est représentants du personnel aux Aéroports de Paris, auprès des assistantes maternelles de France ou des policiers. Les sites internet et autres blogs sont ainsi devenus le moyen le plus évident pour les élus du personnel et syndicalistes de communiquer et d’informer les publics ciblés. La CFTC Thalès Avionics à Massy tient son fil d’actualités internes régulièrement sur son blog trs.cftcthales.fr, tout comme l’Unsa des attachés de la Mairie de Paris (200 adhérents pour 1300 attachés) sur son site, bien structuré et donnant des informations (newsletter hebdomadaire, grilles salariales, annales de concours, etc.) vers lesquelles la DRH elle-même oriente les agents, www.attaches-unsa.com. Odile Robert, en charge de ce site évalue à 12 000 € par an et trois jours plein de travail par mois l’investissement pour faire fonctionner le site et envoyer la newsletter hebdomadaire. A une autre dimension, Liliane Delton a créé pour l’Unsa Assmat, elle-même et à partir de rien, une page Facebook  dédiée aux assistantes maternelles de toute la France. Elle a ainsi capté l’attention de 3 000 nouveaux adhérents. Très investie dans « le syndicalisme d’adhésion », elle est prête à rendre service aux « assmat » 24 heures sur 24.

Liliane Delton Unsa Assmat

Liliane Delton a créé d’elle-même sa section syndicale Unsa Assmat nationale et la page Facebook qui va avec.

Enfin, dans la série des pratiques innovantes, on constate que le « live tweet » se fait de plus en plus fréquent dans les entreprises au cours des comités d’entreprise (CE) ou des comités centraux d’entreprise (CCE). C’est le cas chez Air France ou à Radio France par le SNJ (syndicat national des journalistes) par exemple.

 

Un outil pour séduire et conquérir les salariés

Internet est aussi un superbe outil pour la chasse aux voix en vue des élections professionnelles, personne ne s’en cache parmi les représentants syndicaux : informer, rendre service et faire rire sont des ressorts efficaces pour plaire aux militants et en attirer de nouveaux. Pour faire évoluer son image auprès du PNC, personnel navigant commercial, la CGT Air France a ainsi mis en place un site internet, Lemediascope.fr, avec un fil d’actualité générale, un véritable média dans l’entreprise.

La CGT Air France a également choisi de capter les jeunes de son entreprise par un moyen original et décalé : l’équipe a mis en place en 2012 « Clash actu », une série de sketches relatifs à l’actualité d’Air France et aux revendications du syndicat. Elle est diffusée sur Youtube et ouverte à tous les regards. Réalisée grâce aux compétences multimédia et aux talents d’acteurs des militants, « Clash actu » a réclamé un investissement de 2 000 euros environ, notamment pour acquérir le matériel nécessaire. De plus, chaque sketch réclame huit jours de travail. C’est donc un véritable engagement de la part des militants CGT.

Denis Jacob Alternative Police

Denis Jacob a quiité le syndicat Alliance pour créer Alternative Police, dont la communication est 100 % réseaux sociaux.

Autre initiative, du côté de la Police cette fois-ci : après avoir structuré la communication du syndicat Alliance (30 000 adhérents), pendant 16 ans, Denis Jacob a créé un nouveau syndicat baptisé Alternative Police et rattaché à la CFDT. Sa démarche est 100 % internet et il mise tout sur les réseaux sociaux avec des vidéos postées sur Facebook et avec l’application Périscope, dans le but de « montrer l’envers du décor vu dans les médias, le travail des policiers sur le terrain. Aujourd’hui « l’effet Charly » est loin, on voit surtout des images de policiers avec des matraques, or ils ont besoin qu’on les aime pour ce qu’ils font : protéger les gens » explique-t-il.

« Le syndicat c’est la DRH en bis »

Côté syndicalisme de services, la CFTC Hewlett Packard (550 adhérents pour 5 000 salariés) tient, en plus du site du syndicat cftchp.free.fr, « qui contribue à la formation des salariés sur le rôle du syndicat », un blog (cftchp.blogspot.fr) sur lequel les commentaires sont ouverts à tous (97 % d’anonymes) et qui sert avant tout, selon Philippe Boutrel, son représentant, « à soulager l’expression des salariés, dans un contexte de fusion et de PSE. Le syndicat, c’est la  DRH en bis », n’hésite-t-il pas à avancer.

Franck Pramotton CFDT cadres Oracle

Franck Pramotton (à droite)Interne présente les différentes applications mis en place par la CFDT cadres Oracle.

Pour la CFDT cadres d’Oracle, qui a créé un blog (cfdt-oracle.blogspot.fr), la démarche est la même : rendre service aux salariés, être au plus près de leurs préoccupations et mettre les outils en place pour leur permettre de s’exprimer, explique Franck Pramotton. Cette volonté se matérialise par plusieurs applications : une sur Facebook « dédiée à l’écoute » ; une appli’ sur l’actualité de l’entreprise ; une appli’ sur la géolocalisation des aides aux salariés (délégués sociaux) en cas de difficultés, etc. Les compétences techniques internes sont ici encore clairement mises à profit, une recette récurrente dans le tour d’horizon des sites et blogs syndicaux : ce sont bien les qualités personnelles et les compétences transversales des militants qui font la qualité de la communication de leur section.

Consultez les formations en lien avec cet article :