Formation CHSCT non-syndiqués : l’IRT de Toulouse innove

Formation CHSCT non syndiqués

Photo : DR Trouver-une-formation-CHSCT.com

 L’Institut régional du travail le plus jeune de France, qui s’est déjà distingué en matière de formation avec son dispositif d’accompagnement vers une VAE militante, innove à nouveau en lançant une formation dédiée aux membres de CHSCT non-syndiqués.

Si dans les textes, la formation destinée aux élus du personnel délivrée par les Instituts du travail est ouverte à tous, en pratique, il est rapide de constater que s’y inscrire sans être affilié à un syndicat est simplement impossible. Le candidat est orienté vers les syndicats qui centralisent les inscriptions et réclament au passage l’adhésion du futur stagiaire. C’est le cas pour suivre les formations obligatoires du comité d’entreprise, du CHSCT et même pour le congé de formation économique, sociale et syndicale, officiellement ouvert à tous les salariés, élus, non élus, syndiqués ou non.

Constatant qu’une partie des représentants du personnel est ainsi privée de formation, Yannick Le Quentrec, directrice de l’Institut régional du travail de Toulouse depuis 2013 a souhaité remédier à cette situation. « La formation d’accès au mandat se fait par le biais de chaque syndicat, j’étais consciente que les non-syndiqués passaient au travers des mailles du filet ». Depuis ce mois de décembre 2015, le manque est comblé, en tout cas pour les membres de CHSCT d’entreprises de moins de 300 salariés. La session suivante de trois jours est programmée pour le début de l’année 2016.

« La formation a été votée par le conseil d’administration de l’IRT et a été mise en place en partenariat avec le service formation continue de l’université Toulouse II » précise la directrice. L’équipe pédagogique inclut des enseignants-chercheurs, des juristes, des médecins du travail ou représentants de la Carsat par exemple, mais fait aussi intervenir des représentants syndicaux. Des intervenants précieux pour les élus non syndiqués, souvent isolés, et qui ne bénéficient pas du réseau que proposent les institutionnels et les organisations syndicales. Cette courte formation – qui s’inscrit dans leurs obligations réglementaires – vient ainsi leur présenter les interlocuteurs vers lesquels ils pourront se tourner pendant leur mandat.

L’Institut régional du travail de Toulouse, créé en 2003 sous l’impulsion d’universitaires et des organisations syndicales régionales, est le dernier né des huit IRT régionaux, auxquels s’ajoutent deux instituts nationaux du travail. L’IRT de Toulouse a mis en place un dispositif unique en France, d’accompagnement vers une VAE militante des syndicalistes.

 

Philippine Arnal-Roux